Chacun d’entre nous peut, à un moment de sa vie, voir sa capacité de mobilité réduite. Ainsi, une femme enceinte, une personne souffrant de maladie ou de difficultés respiratoires ou, plus communément, une personne avec béquille ou en chaise roulante sont considérées comme des personnes à mobilité réduite (PMR). Les déplacements de ces personnes peuvent devenir un véritable parcours du combattant si des infrastructures ne leur sont pas dédiées par les pouvoirs publics.

Nous nous sommes donc, avec mon collègue René Deckers, penché sur cette question à Bassenge en faisant le tour des bâtiments publics. Nous sommes allés de surprise en surprise. La première d’entre elle était de taille : les toilettes PMR de l’administration communale de Bassenge servaient d’entrepôt… On voit ici tout le respect que porte le groupe cdH de Bassenge à cette catégorie de la population plus fragilisée.

Suite à notre intervention, celles-ci ont été remises en état.

Notre action étant constructive, nous avons ensuite porté toute une série de propositions à l’ordre du jour du conseil communal pour améliorer l’accessibilité des bâtiments publics aux PMR.

Le texte de notre intervention peut être consulté ici.

Celles-ci ont permis de faire bouger les choses si bien que la presse locale a finalement salué nos démarches, comme on peut le lire dans l’article ci-après.