Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames et Messieurs les membres du Collège,

Le lundi 14 novembre, une riveraine du Thier Bégot à Boirs a posté une photo sur Facebook dans laquelle on aperçoit ce qui semble être un tracteur communal déverser, dans le bassin d’orage, le contenu de sa citerne. Je dispose ici de la photo et peut éventuellement vous la communiquer pour votre complète information.

Comme vous le savez : je connais particulièrement bien l’endroit. Averti par plusieurs riverains, je me suis rendu sur place et ai effectivement constaté la présence d’une nappe de ce qui semble être de l’hydrocarbure à la surface de l’eau. Son étendue équivalait à environ un tiers de la surface totale du bassin. L’odeur était semblable à celle du mazout.

Pour autant que je sache, ce bassin de retenue a été construit pour contenir les eaux dévalant des hauteurs des campagnes et est relié au Geer par une grande rigole à ciel ouvert qui passe sous la rue du Croupet.

Durant la nuit de mardi à mercredi, il y a eu de fortes pluies qui ont permis le remplissage du bassin d’orage et l’écoulement de son contenu dans le Geer, qui vient de faire l’objet d’un rempoissonnement. On peut donc s’interroger sur les conséquences écologiques de cette situation, que je souhaite aujourd’hui porter à votre connaissance.

Voici mes questions :

  1. Avez-vous eu connaissance de ce problème ? Si oui, pourriez-vous nous donner davantage de détails sur les causes de cette pollution ?
  2. Des mesures ont-elles été prises par la commune afin de dépolluer le bassin ?
  3. Pourriez-vous nous renseigner sur les mesures à prendre afin d’éviter qu’un tel incident ne se reproduise ?

Réponse : Le bourgmestre n’avait pas connaissance de ce problème. Il va, selon ses affirmations, interroger les services communaux et prendre, le cas échéant, les mesures adéquates.